Les frères Brandt ( années 1700):

Les frères Brandt sont renommés pour leurs horloges. Sur les six fils de Pierre, maître horloger et armurier, cinq se consacrent aux différentes branches de l'horlogerie. Ce sont eux qui construisent une horloge pour la tour de l'église. Ils assemblent horloges et montres avec beaucoup de talent.



Louis-Joseph Chevrolet (1878-1941):

Né à La Chaux-de-Fonds, il devint un célèbre constructeur d'automobiles.



Pierre Coullery (1819-1903):

Pierre Coullery est né en 1818 près de Porrentruy. Après avoir fait des études de médecine, il milite dans des mouvements ouvriers et se voit élire député au grand conseil Bernois. Il s'établit à La Chaux-de-Fonds en 1855 où il devient rapidement populaire grâce à sa lutte pour la justice sociale. Il Údite également un journal socialiste: ''La voix de l'avenir'' qui cessera de paraître en 1868. Cependant, avec l'arrivée des révolutionnaires, il se trouve rapidement mis à l'écart. Le Docteur Coullery n'abandonne pas pour autant! Il continue sa lutte et fonde, en 1887, une section locale du Grütli romand, une des souches du Parti Socialiste actuel



Frédéric-Alexandre, dit Fritz Courvoisier (1799-1854):

Capitaine des carabiniers et s'occupant d'affaires horlogères, il est élu député à la commune en 1831. Le 1er mars 1848, il prend le commandement des opérations militaires républicaines avec Ami Girard.



Numa Droz (1844-1899):

Instituteur, puis rédacteur du journal radical le National Suisse, il fait une fulgurante carrière politique. Conseiller d'Etat, aux Etats, puis conseiller fédéral en 1875 et président de la confédération à deux reprises, il est le principal créateur du département fédéral de l'agriculture et du commerce. Dès 1892, il devient directeur du Bureau international des transports.Il est l'un des plus grands polititiens suisses et a écrit de nombreux ouvrages historiques et politiques.



Ami Girard (1819-1900):

le 1er mars 1848, lors de la révolution, il rassemble tous ceux qui, comme lui, ont été contraints à l'exil en 1831. Il conduit ensuite la colonne avec Fritz Courvoisier. Il prend également le commandement des Chaux-de-Fonniers et des Loclois lors de la contre révolution du 3 septembre 1856.



Charles -Edouard Guillaume (1861-1938):

Physicien et prix Nobel en 1920, il met au point deux alliages qui vont permettre d'améliorer la précision de montres en éliminant les erreurs dues aux variations de température. Grâce à cela, il lance l'horlogerie de précision.



Jules Humbert-Droz ( 1891-1971):

Né et mort à La Chaux-de-Fonds, il participe à la fondation du Parti Communiste Suisse et en est le directeur durant douze ans. Il devient ensuite socialiste. Peu d'hommes politiques suisses ont suivi un parcours aussi mouvementé que lui.



Pierre Jaquet-Droz ( 1721-1790):

Pierre Jaquet-Droz est né dans une famille de paysans-horlogers. Après une formation en mathématiques, physique et théologie, il se dirige vers l'horlogerie en 1740. Il est immédiatement reconnu comme très talentueux. Il se spécialise dans les automates. En 1758, il voyage en Espagne où le roi Ferdinand VI lui achète des pendules avec automates ce qui lui vaut célébrité et richesse. Il est alors aidé de son fils Henri Louis ( né en 1752) et de Jean Frédéric Leschot ( né en 1746), qu'il a adopté. Il continue ses recherches sur les automates et en crée trois extrêmement complexes: La musicienne, le dessinateur et l'écrivain.

 

 

 

 

 

L.-J. Chevrolet
Sophie Mairet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Célestin Nicolet

 

 

 

 

Numa Droz

 

Ami Girard
Alexis-Marie Piaget

 

C.-E. Guillaume
J. Humbert-Droz

 

 

Les automates de Jaquet-Droz

Daniel Jean-Richard (1665-1741):

Né à la Sagne, il devient maître horloger en 1692. Il crée le premier atelier de fabrication de montres des montagnes Neuchâteloises ce qui fait de lui le père fondateur de l'industrie régionale. Il fabrique des pendules et des montres ainsi que les outils nécessaires à leur fabrication. Il forme Jacob Brandt ainsi que ses fils. A sa mort, il est qualifié d'horloger et d'orfèvre.Une marque de montres porte aujourd'hui son nom.





 

Sophie Mairet ( 1796-1888):

En 1848, Sophie-Adélaïde Mairet est, avec son amie Cydalise Nicolet, initiatrice de la création du premier établissement de soins hospitaliers de la Chaux-de-Fonds. Grâce à son engagement et au soutient du Roi, des autorités et de la population, la ville fut dotée en 1848 d'un véritable hôpital.



Charles Naine (1874-1926):

Chef du mouvement ouvrier, il a fait un apprentisage à l'école d'horlogerie avant de devenir avocat. Il travaille à la rédaction du journal ''La Sentinelle''. Affichant sa conviction pacifiste, il refuse d'accomplir son service militaire, ce qui lui vaut l'emprisonnement.



Célestin Nicolet (1803-1871):

Avec son esprit très ouvert, il oeuvre beaucoup pour La Chaux-de-Fonds, sa ville natale. Après des études à Paris, il ouvre une pharmacie.Il s'intéresse à la géologie, la botanique et l'histoire. Il est d'ailleurs l'un des premiers historiens de la région. Les efforts qu'il déploie dans le domaine scientifique aboutissent à la fondation d'une section locale de la société des sciences naturelles de Neuchâtel. Il est un fervent républicain.



Moïse Perret-Gentil fils (1744-1815):

Moïse Perret-Gentil père a entrepris la reconstruction de plusieurs moulins, notamment les moulins Calame. Son fils ne suit pas cette voie mais fait un apprentissage de graveur. Il part en voyage à Paris et en Allemagne afin de se perfectionner. En 1786, il est reçu communier et bourgeois de Neuchâtel. Il devient actif lors de l'incendie: il organise la commission chargée de distribuer des vivres aux incendiés, fait une collecte dans toute la Suisse puis dirige la construction de la nouvelle église. Il devient alors conseiller communal. Ouvert aux nouvelles idées, aux sciences et aux technologies, il excelle dans les domaines les plus divers.



Alexis-Marie Piaget (1802-1870):

Après la révolution du 1er mars 1848, il prend la présidence du premier gouvernement républicain.





Abraham Robert (1619-1679):

Notaire et secrétaire du conseil d'Etat, il est nommé premier maire de La Chaux-de-Fonds par Jaques de Stavay-Mollondin, notaire et secrétaire du Conseil d'Etat, il agit énergiquement pour défendre les intérêts de La Chaux-de-Fonds. Malgré cela, la population ne s'entend pas bien avec lui: il se dispute avec le pasteur, on l'accuse de percevoir des taxes trop élevées et il doit parfois se défendre devant la justice, sans toutefois être véritablement inquiété.



Louis-Théophile Sandoz (1799-1869):

Maire de La Chaux-de-Fonds de 1823 à 1831



Auguste Wuille-dit-Bille, dit L'avocat Bille (1796-1848):

Avocat et secrétaire de commune, il est élu député de la commune en 1831 en même temps que Fritz Courvoisier. Il est l'un des inspirateurs et le chef intellectuel de la révolution du premier mars 1848.

 

Travail réalisé en 2004 par

Lucile Develey