La Villa Turque


Fiche d’identité générale :

Nom : Villa Anatole Schwob (Villa Turque)

Date de la construction : Août 1916 – Septembre 1917

Lieu : La Chaux-de-Fonds, rue du Doubs 167

Architecte : Charles-Edouard Jeanneret-Gris (Le Corbusier)

Collaborateur : Marcel Montandon

Entrepreneur : Hans Bieri, La Chaux-de-Fonds

Surface de la passerelle : 2184m2

Surface bâtie : 235 m2

Volume : 2979 m3

Hauteur : 10.28m


La Villa Turque(Villa Schwob)


La réalisation chaux-de fonnière de Le Corbusier la plus connue et la plus remarquable est la Villa Turque, 167 rue du Doubs. Riche de symboles, techniquement et esthétiquement très élaborée, c’est sa réalisation la plus accomplie en matière d’architecture domestique. Seule œuvre de jeunesse qu’il revendique, c’est aussi la dernière qu’il réalise ici. Le litige qu’elle lui vaudra avec le propriétaire ( conflit sur les aménagements extérieurs, dépassement de devis) sera l’un des éléments qui déterminera l’installation de Le Corbusier à Paris.

Construite en 1916-1917 pour Anatole Schwob, fabriquant d’horlogerie, la villa doit son surnom à son aspect extérieur particulier, avec sa corniche néo-grecque, son attique sans toiture, son revêtement de briques de terre cuite. La construction est basée sur une structure de béton armé, appliquant les principes du brevet « Dom-ino » déposé par Le Corbusier en 1914. Elle s’articule autour d’un bloc central abritant un grand séjour en duplex. Deux absides latérales, en est et en ouest, accueillent, au rez-de-chaussée, une salle de jeux et la salle à manger, et à l’étage, deux chambres à coucher. Leurs toits sont traités en terasses-solarium. Opposée à la façade sud largement vitrée, la façade nord très fermée visait à préserver l’intimité de la propriété.


Les lettres de Le Corbusier

Les deux lettres suivantes sont écrites par Le Corbusier et décrivent la villa.


« J’ai revu aussi de fonds en comble la Villa Anatole et j’en ai rapporté une grande fierté. Je ne croyais pas cette œuvre si mûre, si saine. J’en parle du point de vue exclusivement objectif, constructif et plastique. C’est de l’architecture. Je n’y ai jamais mis d’autres intentions et je ne crois pas qu’on puisse relever. Cette maison située à Paris m’aurait gagné dix années et, peut-être, maintenu dans les voies de l’architecture. »

Lettre de Le Corbusier à W.Ritter, Paris, 8 sept. 1919

« Ma présence est inscrite dans chaque recoin de votre maison… J’ai pris sur moi de terminer votre maison pour ma satisfaction personnelle. Je vous ai construit une villa qui vous met en valeur, qui vous permet d’y faire grande figure. »

Le Corbusier, lettre à Anatole Schwob, Paris, le 15 avril 1918.

Retour à l'accueil Patrimoine