école.gif (3415 octets)


Espace Ecole


La page des enfants
Les messages

Remarques, commentaires ?  message.gif (2262 octets)
Mise à jour 06.02.05     
Accueil EMAI

 

Membre du réseauENIS Logo.gif (2322 octets)

Présentation Activités Dossiers

Cortège Fête de de la jeunesse 2005

Fête de Noël 2005, la conteuse

Naissance de papillons en classe

 Exposition de couture 2005

Concert OCN 2004

Le grand tétras

 Course d'école 2005: lézard

Les quatre saisons de la pomme

Bataille des Livres 04-05

Notre école

 La torrée

Bataille des Livres 03-04

La bataille de Coffrane

Petit tour sous le collège

Bataille des livres 02-03

L'incendie de 1841

Les mutants sont parmi nous

Les grenouilles et l'étang de Paulière

 Notre surnom

Concert OCN 2003

 En direct du camp de ski 04

Le quiz

  A tire d'aile

 En direct du camp de ski 03

EMAI dans l'Educateur

Extrabécédaire

Expo.02, Morat

Interview: Internet à l'école

  Galerie (nos dessins )

Fête des mères

A quoi sert Internet ?
Réponses d'élèves

Camp chez les Indiens

Naissance des agneaux (reportage)

WORLDDIDAC 2000

Partnerklasse

Exposés (animaux, énergie)
 Reportage photos Worlddidac

Le jeu des prénoms

Ramassage du papier (reportage)

 Nos liens

wpe3.jpg (3640 octets)
Calendrier de l'Avent 

Rome, Stockholm (projets)

 

La princesse aux yeux bleus
(histoire, fins à choix)

L'ancienne forge

 

Pâques 02

Visite du Musée agricole

 

Chat-pou-rat (mots gigognes)

Les éclipses
 

La torrée (reportage)

Le cyber c@mp
(classe de la Chaux-de-Fonds)
 

Nos acrostiches (activité)

Coffrane, Hier et aujourd'hui

 

L'oncle Lavarice
(histoire et exercices)

Le handicap visuel

 

Lecture (11 questionnaires)

Virus Lecture (information)
 

Le petit esquimau (histoire)

 

 

Le facteur (histoire)

 
 

Un conte illustré (histoire)

GJC_finalist (2980 octets)

 

Transhumance (reportage)

chat Coffrane - Terre-Neuve

 

 

Projet
Ici-et-ailleurs



  Accueil

 

 

 

A quoi sert Internet ?

Je trouve qu’Internet est très intéressant pour chercher des informations. Cela m’aide à apprendre des choses et à lire des livres. J’utilise Internet pour écrire des messages à des personnes d’autres pays. J’aime travailler sur Internet, mais il ne faut pas aller n’importe où ! Il y a des règles à respecter, comme ne jamais donner son adresse, etc…Aurore et Lucie

Avec Internet nous pouvons: lire, écrire, envoyer des messages en peu de temps. On joue, on l’utilise beaucoup à l’école, et on peut se faire plein d’amis. Bref, Internet c’est vraiment bien. Gauthier et Valentin

A l’école, nous utilisons beaucoup Internet pour la lecture. Avec ma grand-mère, on envoie des messages et des photos à mon oncle qui habite au Canada. Crystel et Aloys

Internet sert à correspondre avec des personnes dans le monde entier, à faire des recherches pour nos exposés sur les animaux, sur l’énergie, etc... L’année passée, nous avons suivi la naissance d’un éléphanteau depuis le zoo de Zurich et nous avons suivi aussi toute l’histoire de Tito le lynx. Il y a deux ans, nous avons visité la grotte de Lascaux et la grotte Chauvet depuis notre salle d’informatique.
Xhevdet, Drilon, Laurane, Gaëtan

Pour nous, Internet c’est utile pour apprendre. On peut trouver des informations sur tout ce qu’on veut. On peut aussi faire des jeux et envoyer des messages. Jennifer et Samantha

A la maison, Internet c’est cool parce que l’on peut s’amuser en dehors de l’école, à lire des histoires et se trouver des amis pour parler.
A l’école, Internet sert à s’amuser, à trouver des amis, à trouver des informations, lire des histoires, écrire des lettres et à suivre l’histoire de Tito le lynx.
Margaux et Florian

Ecole :

Internet sert à faire les devoirs, de la grammaire, de l’histoire, de la conjugaison, des maths, des jeux, de la lecture, à faire des exposés sur les animaux, à communiquer avec tout le monde qui a aussi Internet, etc… On peut faire des photos que l’on peut envoyer dans d’autres pays et connaître d’autres personnes. On peut envoyer des messages et aussi des cartes postales.

Maison :

Je ne peux pas vous expliquer parce que je n’ai pas Internet à la maison, mais je peux quand même venir à la salle Multimédia après l’école. Saranda et Laurence

Internet c’est bien car ça sert à se documenter, à lire, à envoyer des messages, à rencontrer d’autres personnes et à s’amuser. A l’école, Internet sert à trouver des informations pour les exposés, à faire des maths, du français, de l’orthographe et à faire de l’Allemand. 
Sophie et Maëlle

On apprend plus de choses, on peut faire des exposés et finir nos devoirs. Par Internet, on peut envoyer des cartes électroniques à d’autres personnes plutôt que de les envoyer par la poste. On peut venir après l’école pour s’amuser avec des jeux que l’on n’a pas à la maison et faire des calculs. Stevan et Jonas  

Classe de 4ème-5ème années, école primaire de Coffrane


 

 

 

 

 

 

 

Quiz

 

Bienvenue dans le quiz Espace école


Amusez-vous bien et passez à la question 1.


 

 

 

 

 

1. Dans quel district se situe le village de Coffrane ?
Boudry, allez au 9.
Val-de-Travers, allez au 16.
Val-de-Ruz, allez au 24.


2.
Bravo ! On se retrouve à la question 27.

3. Eh non ! Filez à la question 18.

4. Quelle était la profession du fondateur du musée paysan de Coffrane ?
Il était instituteur : allez au 11.
Il était artiste peintre: allez au 25.


5. Vous avez raison ! Passez à la question 12.

6. Non ! Retour au 27.

7. Faux ! Retour au 18.

8. En quelle année fait-on pour la première fois mention du village de Coffrane ?
En 1296: allez au 19.
En 1092: allez au 23.
En 1486: allez au 29.

9. Eh non ! Retour au 1.

11. Monsieur Bertrand Perrenoud était l’instituteur du village. Beaucoup s’en souviennent encore avec reconnaissance.
On continue avec la question 22.

12. Le Lion d’Or - célèbre auberge de Coffrane - a été détruit dans l’incendie de 1841.
C’est faux: allez au 3.
C’est juste: allez au 28.

13. Bien sûr ! Question suivante, la 4.

14. Vous exagérez ! Le collège ne compte que 4 classes : l’école enfantine, 1ère - 2ème, 3ème - 4ème et 4ème - 5ème années.
On se retrouve à la question 27.

15. Un de ces trois mots suivants signifie : local de débarras dans les combles d’un immeuble. Lequel ?
Le purin, la forge ou le galetas.
Réponse au 10.

16. Eh non ! Retour au 1.

17. Oui ! Avant dernière question, la 8.

18. Comment s’appelle le conte illustré réalisé par les élèves du collège ?
La classe magique au pays des chatons: allez au 7.
La classe magique au pays des bonbons: allez au 13.
La classe maline au pays des bonbons: allez au 26.

19. Mais non ! Retour au 8.

20. Non ! Retour au 27.

21. Vous avez tort. Retournez vite lire toute l’histoire « Les Anglais de Coffrane » !

Ensuite, revenez ici et continuez avec la question 12.

22. Combien de classes compte notre petit collège ?
Il y a quatre classes dans le collège: allez au 2.
Il y a cinq classes dans le collège: allez au 14.

23. Oui ! La première mention du nom du village de Coffrane se trouve dans l’acte de fondation du Prieuré de Corcelles. C'était bien en 1092.
La dernière question est la 15.

24. Eh oui ! Le canton de Neuchâtel est constitué de six districts et Coffrane se trouve bien dans celui du Val-de-Ruz. Deuxième question, la 30.

25. Pas du tout ! C’est le fils du fondateur, actuel conservateur du musée qui est artiste peintre.
On continue avec la question 22.

26. Faux ! Retour au 18.

27. Parmi les affirmations suivantes, laquelle est la bonne ?
Dans le temps, les travaux des champs se faisaient à la main et avec des tracteurs: allez au 6.
Dans le temps, les travaux des champs se faisaient à la main et avec des chevaux et des bœufs: allez au 17.
Dans le temps, les travaux des champs se faisaient seulement à la main: allez au 20
.

28. Eh oui ! Filez à la question 18.

29. Ce n'est pas juste. Désolé. Retour au 8.

30. On surnomme les habitants de Coffrane « les Anglais » à cause d’un animal. Lequel ?
Le cochon: allez au 5.
Le chien: allez au 21.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. Le galetas ! Le purin est de l’urine d’origine animale. La forge est l’atelier où l’on travaille les métaux au feu et au marteau sur l’enclume.

Merci d’avoir joué avec nous ! A bientôt !

 


Réalisation: école primaire de Coffrane, août 1999.

D'après une idée originale de Mme Pascale OTT, journal L'Illustrté.

 

 

Un terrible "virus" nous attaque...

Mercredi matin 15 septembre dernier, vers dix heures trente, nous travaillions normalement en classe quand tout à coup, on a frappé à la porte.

La maîtresse est allée ouvrir. Surprise !
Une dame avec des lunettes, vêtue d’une longue robe blanche et portant deux gros sacs à dos est entrée. Elle nous a dit qu’elle s’appelait Delphine et qu’elle venait pour nous transmettre une terrible maladie : le « Virus de la lecture » !

Comme on avait un peu peur, elle nous a rassurés en sortant plein de livres de ses deux gros sacs à dos. Il y en avait des grands et des petits, avec beaucoup ou peu d’illustrations, des documentaires, des bandes dessinées, des contes, des livres d’aventure, des livres de poésie et des romans.

On a tous trouvé cela très chouette et on n’a plus eu peur du tout ! Delphine nous a présenté les livres un par un et elle a même commencé à nous en lire plusieurs : l’histoire de la Poule coquette, de la Princesse Culotte et la comptine de la Forêt. Malheureusement, elle s’arrêtait toujours au moment le plus intéressant ! Quel dommage !

Avant de partir, elle nous a dit que l’on pouvait garder les livres pendant quelques semaines. Et ensuite, ce sera à nous d’aller « contaminer » une classe dans un autre village. Chacun a choisi un livre et est parti à la maison très content.

A suivre…


Classe de 3ème-4ème, texte collectif


Pour en savoir plus sur l'action "Virus lecture"

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention ! Virus lecture !

Buts

Il s’agit de promouvoir la lecture par les enfants eux-mêmes, partant de l’idée que le bouche-à-oreille entre pairs est un excellent agent. Les livres sont récents, différents du matériel scolaire, mais sont pourtant proposés à l’école.

Historique

Le « Virus » est une idée de Rosemarie Tschirky, directrice de l’Institut suisse de littérature pour la jeunesse à Zurich, réalisé en 1990-91 par la Ligue suisse de littérature pour la jeunesse sous le nom de « Lesebazillus », et en 1991-92 en Suisse romande sous le nom de « Attention : Virus Lecture ! ». Au Tessin, c’est la « Biblioteca vagabonda » et aux Grisons la « Biblioteca Vagabunda ». Il s’agit donc d’un projet national.

Descriptif

Le principe est le suivant : les enfants d’une classe arrivent à l’improviste dans une classe du même degré où tout s’interrompt pour les accueillir – même les travaux écrits ! . Ils déballent les trente livres que contiennent leurs deux sacs à dos et en parlent. Un goûter est offert et les enfants repartent. Dans la classe, l’enseignant (e) laisse les élèves feuilleter et lire les livres à leur guise, pendant plusieurs heures, plusieurs jours… Les sacs contiennent aussi un classeur où maître et élèves peuvent noter – ou dessiner – leurs impressions sur les livres. A la fin du mois, les livres sont rangés dans les sacs et reprennent leur chemin vers une nouvelle classe, dans un autre collège, dans une autre localité… Evidemment, un enseignant contacté par son collègue les y attend et a préparé leur accueil en grand secret. Certains enseignants (es) choisissent de simplifier la formule en se contentant de faire parvenir les livres à la classe suivante.

AROLE a demandé officiellement l’autorisation des différents DIP. Les enseignants (es) intéressés doivent obtenir l’aval de leur direction et, au cas où les transports se font grâce à des parents bénévoles, vérifier leur couverture d’assurance.

Les livres choisis par AROLE selon des critères très précis dans les publications récentes font partie de la Collection d’AROLE.

Contact :

Madame
Delphine Vaucher
Représentante d’AROLE
Faubourg 22
2525 Le Landeron

Secrétariat d’AROLE
c/o bibliothèque pour tous
Case postale
1000 Lausanne 4



Retour Espace Ecole