La princesse aux yeux bleus


Cette fin est proposée par les élèves du soutien pédagogique de Boudry (NE). 
Un grand bravo  à eux !

 

Après avoir lu la lettre, le roi était très, très triste.
Il fit appeler le palefrenier et lui fit lire la lettre.
Comme le palefrenier se porta volontaire pour se rendre chez le dragon,
le roi lui donna un cheval, une armure, une épée et un sac de pièces d'or.
Le palefrenier se mit en route.
Après quatre heures de chevauchée, il arriva en vue de la grotte.
Comme rien ne bougeait, il s'approcha et vit le dragon endormi près 
de la cage où était enfermée la princesse. Il en profita pour ouvrir la cage
et délivrer la fille du roi. C'est le moment que choisit le dragon pour se
réveiller. Le palefrenier sortit son épée près à se battre, mais le dragon
bailla et éclata de rire.

Le palefrenier, tout tremblant, demanda au dragon ce qui le faisait rire.
Le dragon lui expliqua qu'il avait enlevé la princesse parce qu'il se sentait
trop seul dans sa grotte mais, il avait vite compris que la princesse avait
peur de lui et ne resterait pas.

C'est alors que la princesse parla et proposa d'emmener le dragon au
château. Après quelques hésitations, le roi fut d'accord d'accueillir le dragon en
échange de petits services. Depuis, le dragon allume tous les jours le feu 
dans les cheminées et dans le potager. Le soir, ils jouent tous les quatre au UNO.

		Yanne, Alanga et Yves-Alain, Soutien pédagogique, Boudry, février 02

Retour à l'histoire    Retour choix des fins