"Historique de Paulière"



"Interview de M. Burgat"
 

    Un mois plus tard, le jeudi 24 avril, nous sommes retournés à l’étang pour voir l’évolution des œufs de grenouilles. Il n’y avait plus aucun œuf, mais quelques groupes de têtards.

    Comme il a peu plu et qu’il a même fait très chaud, le niveau de l’eau a beaucoup baissé et par endroits, c’était même complètement desséché. 

Page1    Page2   Page3    Page4    Page5 


Le nénuphar

C’est une des plus grandes plantes de l’étang. Entre ses racines, bien enfoncées dans la vase et la feuille, il peut y avoir 2m de tige. Les feuilles sont  arrondies et plates, et peuvent mesurer de 10 à 30 cm. Les grenouilles aiment bien se poser dessus. Malheureusement nous n’en avons vu aucune.

 

    La poésie du nénuphar

    Ce nénuphar a rougi en nous voyant passer ce dernier après-midi. Ce nénuphar a vieilli, voilà pourquoi il est rose. Il paraît que le  nénuphar a un fil qui le relie au fond de l’étang. Jamais un nénuphar est né au bord de l’étang.

      Laureline et Nattygane

 

     La foulque macroule

    Nous avons cru voir une poule d’eau. En classe, nous avons trouvé des documents et voilà ce que nous en avons tiré : ce n’était pas une poule d’eau mais une foulque macroule.
    Elle fait environ 70 cm d’envergure et elle est de couleur presque uniformément noire.
    Son bec et son front sont blancs aussi bien chez la femelle que chez le mâle. Quand l’étang est un peu profond, elle peut plonger jusqu’à quelques mètres pour attraper les végétaux et les petits animaux (insectes et crustacés) dont elle se nourrit.

    La poule d’eau, elle, n’est pas un plongeur, mais elle est de la même famille que la foulque macroule. Sa nourriture est identique, et elle vit également dans les herbes aquatiques qui bordent les étangs. La principale différence vient du bec dont l’extrémité est jaune et la base  rouge comme le front. Elle se nourrit en plongeant la tête dans l’eau, et l’on voit alors très bien son derrière blanc redressé.

    A Paulière, nous n’avons vu que des foulques macroules et un couple de canards.

  

    Les œufs

    On a trouvé un œuf dans l’eau de l’étang. On l’a sorti de l’eau et on l’a mis dans la main de Coralie pour se rendre compte de sa grandeur.

   

On pense que cet œuf est celui d’une foulque macroule car nous en avons vu une dans l’étang et que la couleur de ses œufs correspond à ce que nous avons cherché :

    La poule d'eau pond de 5 à 12 oeufs beiges tachetés de brun-roux.

    La foulque macroule pond de 5 à 9 oeufs plus gros et moins tachetés que ceux de la poule d'eau. Ils sont blanc cassé brillant avec quelques mouchetures.

    La femelle du canard colvert pond des oeufs verdâtres.

 

    L'escargot

    Nous avons vu une espèce d’escargot d’eau.

    Cet escargot était très joli à voir : Il avait deux cornes et sa coquille était enroulée un peu comme un tire-bouchon, mais elle devenait de plus en plus fine en allant vers la pointe.

    C’est une limnée.

  

 

Page 1  Page 3

Ecole de Coffrane, avril 03